La Vie est Belle

Mauvais Rêve

Réveillée de bonne heure… Ca fait une nuit très courte…

J’étais en plein rêve (ou cauchemar), moi qui pensait que j’avais fait le deuil de mon dépendant affectif… il était là dans mon rêve…  Je vous laisse imaginer l’humeur de chien qui m’habite en cet instant.

Dans ce rêve, son chez-lui était mon chez-moi et j’y habitais avec ma cousine. Lui voulait venir me voir et… REVEIL. En fait, il voulait venir et je ne voulais pas le voir. Un peu comme si les rôles étaient inversés, puisque dans notre histoire, c’est lui qui m’a rejeté de chez lui.

J’avoue que comme je ne suis pas encore bien réveillée, cela me perturbe. Mon dieu, vient me consoler afin que ma journée soit à ton image.

21 décembre, 2013 à 8 h 36 min | Commentaires (0) | Permalien


Re naître

J’ai posé un acte fort hier, dont je préfère taire le contenu… cet acte, cet engagement que je prends de faire la connaissance de mon Père, lui d’abord.

Je crois fermement qu’aucune aide humaine ne peut guérir mon enfant intérieur. Seul quelqu’un de plus grand peut m’y aider, et j’y consens autant que possible.

Je me sens moins étouffée par mes émotions. La journée d’hier a été difficile, parce que j’avais encore tant de haine dans ce coeur contre mon père, ma belle-mère, mes ex-petits amis. La fatigue nerveuse était intense, mais j’ai réussi à m’en remettre à mon Père.

Cela a deux ENORMES AVANTAGES. Cela m’a évité de chercher à combler ce malaise en dérangeant mon ex petit ami (harcèlement téléphonique, victimisation et j’en passe…) donc mon estime de moi est intacte. D’autre part, quel délice de se laisser aller dans les bras de mon Père du ciel dans un abandon total… Et je suis fière d’avoir désarmorçé la bombe que je peux être quand je suis mal…

Ce matin, je me sens plus calme et plus sereine. Faire face à ma solitude et l’accepter, l’aimer… Et intégrer que je ne suis en fait jamais seule, bien au contraire.

Peu à peu, pas à pas, je reste fidèle à mon engagement, celui de changer mes schémas comportementaux. Je regarde mon Père et lui crie toute ma confiance en lui.

 

 

20 décembre, 2013 à 9 h 14 min | Commentaires (0) | Permalien


Un papa pour moi

Ce matin, que c’est difficile…

J’ai besoin de mon papa, d’un papa pour m’élever, m’éduquer, m’encourager et surtout M’AIMER. Comment le trouver sinon en Dieu, qui est le père créateur….

Mon enfant intérieur le pleure, le chercher depuis tant d’années… 30 ans sans avoir conscience que j’en avais tellement besoin…

Je vais m’attacher cette journée à le trouver ce papa du ciel. Qu’en pensez-vous ??

 

19 décembre, 2013 à 10 h 31 min | Commentaires (0) | Permalien


Humilité

Ce matin, je me suis réveillée facilement.

La nuit a été douce. Je réalise et accepte mon passé, peu à peu. Et je pense que le plus important pour moi est de me laisser porter par le mouvement de la Vie.

Je réalise que je n’ai plus envie de faire comme si, j’essaye d’accepter ma situation telle qu’elle est. Le regret, la rancoeur, la colère m’abandonnent peu à peu et je trouve « magique » de rentrer dans ma nouvelle vie.

La tristesse,  la peine m’abandonnent.

Cela fait des années que je prie Dieu, un Dieu comme je le veux, à mes pieds et je suis rentrée dans cette espèce d’orgueil spirituel qui me faisait dire que tout se passerait comme je le souhaitais.  Et je crois qu’effectivement, tout s’est effectivement déroulé selon mon bon désir à Moi… pour arriver à cet échec terrible. Mon Ego m’a mené par le bout du nez.

Dieu n’est pas cela, un super génie qui exauce tous les souhaits de mon enfant intérieur blessé qui cherche une solution pour échapper à sa douleur. En fait, Dieu est bien plus que cela… Il est celui qui guérit cet enfant intérieur d’abord, pourvu que je me présente à lui telle que je suis.

Combien d’années es-je pu me mentir, et mentir aux autres, en leur présentant simplement un paraître, mais sans jamais finalement chercher à l’intérieur de moi. Sans oser aller à ma souffrance…

Parce que ce matin, il me semble tellement évident que Dieu n’attend que cela de me sauver, pourvu que je lui ouvre la porte de mon coeur, de ce coeur que j’ai si souvent négligé. De ce coeur que j’ai donné au malin, au menteur, sans que je le sache.

Donc, pour aujourd’hui, rien qu’aujourd’hui, j’accepte enfin de découvrir ce coeur, mon coeur. D’aller au plus profond de mon coeur. Merci

 

 

18 décembre, 2013 à 7 h 49 min | Commentaires (0) | Permalien


Aller au plus profond de ma misère

Je m’interroge beaucoup ce matin sur mon non amour. Faut il que je touche le fond de ma misère pour découvrir l’amour vrai ?

Ma détresse est présente ce matin, le moral n’y est pas… Et pourtant, que de bonnes nouvelles j’ai reçu hier.

Le fonctionnement en Up and Down… Limite euphorique hier au coucher et ce matin Boummmm… Mon éternel mal être au matin… que je suis sans voix, sans idées, sans ressources à cette heure… QUE JE SUIS FATIGUEE D ETRE CELLE QUE JE SUIS : FATIGUEE FATIGUEE FATIGUEE.

Ö Dieu, donne moi ta paix… ma mère me parle et je n’ai qu’une envie éclatée en sanglot… elle doit partir mais reste là a blablater… que ma patience est mise à rude épreuve… Seigneur, vient à mon secours… mon dieu…

pourquoi ??? pourquoi ??? pourquoi ????

17 décembre, 2013 à 9 h 45 min | Commentaires (1) | Permalien


Fébrilité

Ce matin, je ne ressens que fébrilité, je sens ma tête en ébullition… Impossible de me connecter avec mon Moi…

Ma tête est en cuite sèche. Désoeuvrée par le manque de lucidité et l’envie de me raccrocher à mes anciens schémas comportementaux.

Comme si je me trouvais devant un néant absolu. Atone, plus de force, plus d’inspirations…

Devant tant de ressentis négatifs, je vais juste essayer de ne plus penser, de m’abandonner à je ne sais quoi, à ce je ne sais qui qui sera capable de me relever pour que cette journée se déroule au mieux, pour le bien, le beau, le bon.

Un acte de foi dans cette nuit.

Amen

 

16 décembre, 2013 à 10 h 21 min | Commentaires (0) | Permalien


Exprimer ma colère

Besoin de déposer ma colère… contre ceux qui me critiquent sans savoir, ceux qui se permettent de se croire au dessus du lot comment… Que cela fait mal quand cela vient des gens sur lesquels on compte le plus.

 

Colère de ne pas affirmer Ma Vérité, colère de subir sans ne jamais rien dire pour me défendre… et pour cause, j’agis de manière à ce que ce soit moi la coupable… je libère l’autre et je finis invariablement par m’enfermer, étouffer et péter les plombs.

Donc, je dis STOP à ce schémas de comportement. Mon dieu, je peux tout avec toi.  Je souhaite pour mon bien être m’en libérer totalement.

J’ai confiance en Toi, j’ai confiance en Moi.

Amen

 

14 décembre, 2013 à 22 h 29 min | Commentaires (0) | Permalien


Miracle quotidien

Merci mon dieu pour cette nouvelle journée.

Après une bonne nuit de sommeil réparateur, mon esprit me ramène pourtant toujours à mes anciens shéma de pensées, ceux dont je souhaite ardemment me libérer.

Hier, la journée s’est déroulée de manière douce et calme. Avec en cadeau, l’appel d’un ami en difficulté amoureuse. Qu’il est juste et bon de réaliser que chacun vit ses épreuves et que je ne suis pas seule.

Après toute une journée dans le brouillard, mon esprit a réussi à s’éclaircir. Je garde toujours en mémoire cette pensée que demain il fera beau. Et miracle ce matin, après une semaine de brouillard : le ciel m’apparaît.

Il y a des moments où je me sens tellement bénie…

Je remarque pourtant que j’ai encore beaucoup de pensées erronées à combattre. Des croyances profondément enracinée, qui pour le moment sur « gélée », anesthésiée. Je crois que mon Etre Divin me fortifie afin de mieux les appréhender quand elles se présenteront à moi. J’apprends le discernement… Amen

 

 

 

 

14 décembre, 2013 à 9 h 55 min | Commentaires (0) | Permalien


Que ce bon jour

Nuit paisible grâce à la méditation… mais au réveil, mes vieux schémas refont surfaces et je demande de tout mon coeur à Dieu, à cet être qui m’aime infiniment de me soulager, de me guider, de me reposer.

J’ai fais ce choix de changer profondément et j’avoue que j’avais oublié à quel point cela était difficile.

Le doute s’installe… j’ai déjà tenté tant de fois de prendre ce chemin sans jamais m’y conformer. J’ai tant chuté…. ô mon Dieu, toi qui sait ce qui se passe dans le coeur de chacun… J’ai confiance et je crois en toi, envers et contre tout… même en cet instant où mon enfant intérieur s’exprime avec tant de violence.

Je me suis engagée à le protéger, à en prendre soin. Cela dit, je ressens bien les limites de mon esprit et cette importance vitale d’en appeler aux forces supérieures pour réussir. ô mon dieu, que ta Volonté soit faite, non la mienne (trop faible, trop petite, trop faible).

Mon voeu pour cette journée. Amen

 

13 décembre, 2013 à 8 h 03 min | Commentaires (0) | Permalien


Miracle de ce bon jour

Fin de journée… Bilan après cette première journée de sevrage physique, affectif, mental.

Accepter d’abandonner, de lâcher prise totalement face à ma vie, à La Vie. C’est la première étape indispensable pour accéder à ma responsabilité.

Oui, aujourd’hui, j’accepte et reconnais que je suis responsable de tout ce qui est arrivé, arrive et arrivera dans cette vie.

Alors, ce fameux bilan…

Matinée productive, puisque je me suis enfin décidée à vider les valises qui était encore pleines de mes derniers voyages. A force de ne plus avoir de « chez soi », on n’ose plus s’installer nul part… d’ou ma difficulté à admettre que cette fois ci, je m’installe pour un moment chez ma maman.

Je suis ensuite aller marcher, en ce temps glacial, avec un brouillard épais. J’ai réussis à allez jusqu’à mon arbre (j’aurai l’occasion d’en reparler). Donc, une bonne heure de marche, histoire de faire le vide. J’avais ce désir, cette envie de produire assez d’effort physique pour libérer de l’endorphine, cette molécule du plaisir. Ce plaisir que je n’ai plus su produire depuis tellement de temps…

Repas léger et délicieux après une bonne douche. J’ai démarré mon après midi pour 2 séances de méditations. Vu le temps, il valait mieux rester au chaud et je ne savais pas où aller de toute manière.

Le miracle s’est produit autour des 16 h. Mon enfant intérieur s’est révélé lors de l’écoute de la méthode Coué de Didier Pélissard (que je recommande chaudement)… des larmes de joies ont coulées…

J’étais en train de faire par de cette rencontre à mon journal intime, quand mon dépendant affectif du moment, a téléphoné pour récupérer un bien… Magie de Dieu, de l’Amour, de la Paix… Sympathie dans le partage, j’ai laissé sont téléphone sur le pas de la porte et j’ai préféré rester avec mon amour pour toujours, celui qui est et sera toujours là…

Cela peut paraître d’un banal absolu, mais pour moi, c’est le signe d’un puissant changement qui s’amorce. D’abord, parce jamais je n’aurais pu dépasser cette épreuve émotionnelle sans cette rencontre. Je me serais encore une fois méprisée, avilie, rabaissée, par unique peur de perdre l’attachement… J’arrive aujourd’hui a dissocier, à discerner l’attachement de l’amour.

Mon amour à moi, à besoin avant tout de mon amour, pas de celui d’un autre… Pendant des dizaines d’années, je ne trompée à ce sujet, répétant toujours les mêmes effets catastrophiques par manque de connaissances, d’ouverture d’esprit, par manque d’intérêt pour ce Moi si précieux aujourd’hui.

J’en suis même arrivée  à me dire que je suis amoureuse de moi, j’ai envie de tomber amoureuse de Tout Mon Moi, tel que l’a voulu Dieu, rien de moins, rien de plus.

Avant d’aller me coucher, je me ferai ce cadeau d’une médiation, j’ai très envie de faire la connaissance de mes Anges.

Avec toute la confiance et la Foi qui m’habite, qu’il en soit ainsi. Amen.

Merci mon Dieu, merci la Vie

 

 

 

 

 

12 décembre, 2013 à 21 h 42 min | Commentaires (0) | Permalien


12